Forum Christien Biblique Index du Forum
Forum Christien Biblique Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
Bienvenue Invité sur le Forum Christien Biblique.
Une Bible de 1500 ans confirme que Jésus Christ n’a pas été Crucifié; Le Vatican Tremble

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Christien Biblique Index du Forum -> Doctrines Chrétiennes et sujets sur la Bible -> Questions sur la Bible
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
.
.

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 9 235
Localisation: Saguenay,Québec,Canada
Masculin
Mon pays: Canada
Croyance: Christien Biblique. Seulement pour ceux pour qui la Parole de Dieu à priorité sur les doctrines et les religions.
Mon site préféré: URL
Ce que j'aime faire.: J'aime méditer la Parole de Dieu et faire des recherches sur internet.

MessagePosté le: Ven 22 Juil 2016, 03:48 am    Sujet du message: Une Bible de 1500 ans confirme que Jésus Christ n’a pas été Crucifié; Le Vatican Tremble Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Une Bible de 1500 ans confirme que Jésus Christ n’a pas été Crucifié; Le Vatican Tremble c'est ce que nous voyons dans un article sur le net.







Quant à Barnabe que les musulmans aiment bien se référer, il existait, dans le très haut Moyen Age, un évangile de Barnabé ; ce nom figure sur plusieurs listes d'ouvrages condamnés (décret du Pseudo-Gélase, etc.). Mais seul le nom est connu ; ni le texte lui-même, ni aucun témoignage sur la doctrine qu'il enseignait ne sont parvenus jusqu'à nous.

L'évangile de Barnabé est un ouvrage décrivant la vie de Jésus rédigés par un ou plusieurs auteurs anonymes vraisemblablement musulmans.

Cet apocryphe se nourrit profondément de la foi musulmane : antipaulinien et, insistant sur le fait que Jésus serait seulement prophète et non Fils de Dieu, il cite nommément Mohammed et reprend, en son chapitre 39, la shahadah. Par ailleurs, l'Évangile affirme que Jésus échappa à la crucifixion en étant élevé par Dieu jusqu'au Paradis, tandis que Judas fut crucifié, sous ses traits, à sa place.

Ces croyances, en particulier le fait que Jésus n'aurait été ni de nature divine, ni crucifié, sont en conformité avec ce que professe l'islam. Cependant, d'autres passages sont en contradiction avec les croyances musulmanes : par exemple, concernant la Nativité, il est dit que Marie donna naissance à Jésus sans douleur, ou bien concernant le ministère de Jésus, qu'il permit la consommation de vin et condamna la polygamie.


Dix siècles plus tard, le nom réapparut. Etait-ce celui que visait le décret du Pseudo-Gélase ? Etait-ce un tout autre ouvrage publié sous le même titre ? Les études devaient montrer que le livre actuel formait un ensemble parfaitement cohérent, ne pouvant pas avoir été rédigé avant notre Renaissance et qu'il avait été écrit en Occident. Il ne s'agissait donc pas du même texte et le « pseudo-Barnabé » n'avait aucune autorité d'évangile. Ses affirmations avaient la valeur des sources auxquelles elles avaient été empruntées.

Voyons quelques erreurs qui démasques cette évangile comme étant un faux.

1. Hérode et Pilate

Au chapitre 3 de l’Evangile de Barnabé, il nous est indiqué qu’Hérode et Pilate, auraient tout deux règnés en Judée au moment de la naissance de Jésus :

En ce temps-là, Hérode régnait en Judée par décret de César Auguste; Pilate était gouverneur, étant pontifes Anne et caïphe. Chapitre 3

C'est historiquement faux. En effet, Hérode et Pilate, n’ont jamais régné la Judée en même temps !

Hérode a régné seul en Judée de 37 avant Jésus-Christ à l’an 4 après Jésus-Christ, tandis que Pilate a régné en Judée près de trente ans après, de 26 à 36 après Jésus-Christ.

S'il était vrai que l’auteur de ce livre, était un disciple de Jésus, comment celui-ci pourrait t'il faire une erreur historique si énorme ?


2. Trois mages

D’Orient en Judée, trois mages sont guidés par une étoile. Ayant trouvé Jésus, ils le révèrent et lui offrent des présents. Chapitre 6

Cette idée de trois mages n’est née qu’au VIième siècle lorsqu’un auteur d’un écrit en araméen leur donne un nom (Melkon, Balthasar et Gaspard) et fixe ainsi leur nombre à trois. Et dans l'Église latine, ce ne sera qu'au Moyen-Âge qu'il en sera question.

L'implication de ceci, est que "l'Evangile de Barnabé" a du être écrit, au plus tôt au VIième siècle, ce qui signifie que Barnabé (mort au premier siècle), n'a pas pu être l'auteur de cet écrit, qui lui est attribué.

3. Dante
Dante Alighieri fut un poète célèbre du 14ème siècle. Parmi les œuvres de Dante, une qui fut très connu est son livre la Comédie Divine. Dans ce livre, Dante décrit qu’il faut d’abord monter 9 cieux, pour ensuite atteindre le paradis, et étrangement l’auteur de l’Evangile de Barnabé dit de même :

Jésus répondit :« Le paradis est si grand qu’aucun homme ne peut le mesurer. Je te le dis en vérité, il y a neuf cieux entre lesquels se trouvent les planètes…je te le dis en vérité, je dis en vérité, le paradis est plus grand que toutes la terre et cieux ensemble » Chapitre 178

Il semble que l’auteur de l’Evangile de Barnabé aurait repris l’idée des neuf cieux à Dante (Dante, auteur du 14ème siècle !).

D’autant plus, que l’Evangile de Barnabé en affirmant qu’il y a 9 cieux contredit par ce fait le Coran, qui affirme qu’il y en a 7, et non 9 cieux (cf sourate 2:29) C'est Lui qui a créé pour vous tout ce qui est sur la terre, puis Il a orienté Sa volonté vers le ciel et en fit sept cieux. Et Il est Omniscient.

4. L’année de jubilé et le Pape

L'année de jubilé est une célébration juive antique indiquée par Dieu dans la Torah. Cette fête devait être observé tous les cinquante ans:

Et vous sanctifierez la cinquantième année, vous publierez la liberté dans le pays pour tous ses habitants: ce sera pour vous le jubilé; chacun de vous retournera dans sa propriété, et chacun de vous retournera dans sa famille. Lévitique 25:10 -11

En l'année 1300 avant J-C, le pape Boniface VIII a faussement proclamé que le jubilé devrait être célébré tous les 100 ans au lieu de tous les 50 ans. Cependant le pape qui succéda, Clément VI, corrigea ce faux décret et le jubilé fut de nouveau célébré tous les 50 ans.

Par conséquent, dans l'histoire de la chrétienté, il y a toute une période, où il a été cru par la population que le jubilé se célébrait tous les 100 ans.

Or que lisons-nous dans "l’Evangile de Barnabé" ?

Jésus répondit : «Je suis vraiment envoyé par Dieu à la maison d'Israël, comme prophète de salut, mais après moi viendra le Messie envoyé par Dieu au monde entier; c'est pour lui que Dieu a fait le monde. Aussi, partout dans le monde, on adorera Dieu et on recevra miséricorde, et l'année du jubilé qui maintenant revient tous les cent ans, reviendra chaque année et en tout lieu, à cause du Messie!» Chapitre 82

5. Elie et les pharisiens

Au chapitre 145 de "l’Evangile de Barnabé", il est précisé qu’au temps d’Elie, vivait 17 000 pharisiens :

Vive Dieu, au temps d'Elie, ami et prophète de Dieu, il y avait douze montagnes habitées par dix-sept mille pharisiens… Chapitre 145

Le problème est que le mouvement pharisiens n'est né que 100 ans avant la naissance de Jésus-Christ, c’est à dire 100 ans après l’époque d'Elie!

Désormais, comment peut t’on encore honnêtement considérer "l’Evangile de Barnabé" comme étant le vrai Evangile datant du 1er siècle, alors que ce faux évangile, fait des erreurs en se rapportant a des faits du 13 et 14ème siècle ?

Evangile de Barnabé: manuscrit italien
Ajoutez à cela que le texte retrouvé de "l’Evangile de Barnabé" (qui n'est ni écrit en grec ou en hébreu, mais en italien)ne date que du 15éme siècle ! L'évidence est que ce texte appelé évangile de Barnabé, n'est qu'un faux du Moyen Age.


Il est évident que l'évangile de Barnabé a été composé après les quatre évangiles dont il dépend ; il les pastichait de multiples façons. En outre, la doctrine générale sur le Christ, d'après Barnabé, était celle de l'islam. Le texte retenait l'affirmation de la naissance virginale de Jésus ; Jésus était né de Marie, sans le secours d'un père. Il effectuait des miracles « avec la permission de Dieu » comme l'enseigne le Coran. L'auteur reprenait des épisodes évangéliques et un point très net manifestait qu'il en dépendait entièrement.

Dès qu'il ne suit plus ses sources, il fait preuve de maladresse ; il ignore au fond la géographie de la Palestine comme l'état social et politique du pays à l'époque de Jésus. Le miracle de la tempête apaisée sur le lac de Tibériade, par exemple, est reproduit d'après les Evangiles mais aussitôt après, la barque aborde à Nazareth, comme si ce village se trouvait au bord du lac.

« Arrivés à Nazareth, les marins remplirent la ville du récit de ce que Jésus avait fait » (ch.20) puis « Jésus monta à Capharnaüm » (ch21)

alors qu'au contraire Capharnaüm est sur le bord du lac et Nazareth à une altitude de près de sept cents mètres plus haut.

En ce qui concerne "l’Evangile de Barnabé", il n'y a donc aucune question à se poser, ce n'est qu’une contrefaçon médiévale... Il contient des anachronismes qu’on ne peut dater qu’avec le moyen-âge.


Autre information.
Le problème de la paternité


Après une analyse détaillée du texte italien, Mikel de Epalza, professeur à l’université d’Alicante, a trouvé des indications que la langue maternelle de l'auteur était l'espagnol. C’est pourquoi il pense, (comme beaucoup d'autres chercheurs) que le plus probable est que l'auteur était un Morisque — un de ces Mores vivant en Espagne au XVIe siècle, qui avaient dû se convertir au christianisme sous la pression des autorités, mais qui continuaient secrètement à professer l'islam. C’est pendant un séjour en Italie (pour ses études vraisemblablement), qu’il a créé ce faux. Un cas similaire a eu lieu en 1658 à Grenade, où deux Mores, Alonso del Castillo et Miguel de Luna, ont fabriqué les fragments d’évangile en arabe. On s’explique alors pourquoi le texte en certains endroits, contredit le Coran : c’est que l'auteur n'avait tout simplement pas eu la possibilité d’étudier en profondeur la littérature islamique.

Parmi les candidats possibles, Mikel de Epalza cite le nom du Morisque Juan Perez de Tolède, auteur de la première mention de l'Évangile de Barnabé (vers 1634). Juan Perez a par la suite émigré en Tunisie où il est retourné à l'islam et a changé son nom en Ibrahim al-Taybili. Selon une autre hypothèse, Mustafa de Aranda, mentionné dans la version espagnole comme traducteur serait en réalité l'auteur de ce texte.

R. Blackhurst de son côté suppose que l’« Évangile de Barnabé» est une sorte de provocation politique composée dans le cadre d'une des intrigues du Vatican.

En 2002, Jan Joosten considérait que l'hypothèse d'une création de l'ouvrage en Espagne aux environs de l'an 1600 par un Morisque s'était renforcée au cours des vingt-cinq années précédentes.




L'Evangile de Barnabé et l'islam

L'Évangile de Barnabé appuie massivement l'enseignement de l'Islam. Toutefois, il existe quelques occasions où il ne le fait pas.



A. Le Messie

Le Coran enseigne que Jésus est le Messie, et il ne nous enseigne jamais que Muhammad est le Messie:

Dieu te fait l’heureuse annonce d’un Verbe émanant de Lui, qui aura pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie. (Coran 3:45).


Toutefois, l'Evangile de Barnabé nie que Jésus est le Messie, et au lieu de cela dit que Muhammad est le Messie:

Jésus confessa et dit la vérité, « je ne suis pas le Messie ». (chap. 42). (Alors le sacrificateur dit: «Comment le Messie est appelé?" ... ... (Jésus répondit:) «Mahomet est son nom béni» (chap. 97).


Ces deux idées sont en contradiction avec le Coran.

B. Epouses

Le Mariage dans le Coran limite une femme à un homme, mais elle ne limite pas un homme à une femme. Les hommes musulmans sont libres d'avoir plusieurs femmes (Coran 4:3) et un nombre illimité de servantes (Coran 70:30). Cependant, l'Évangile de Barnabé enseigne l'idée biblique du mariage, que le mariage lie un homme et une femme ade façon égale:

Que l'homme se contente donc avec la femme que son créateur lui a donné, et qu'il oublie toutes les autres femmes (chap. 115).


C. La naissance de Jésus

Le Coran enseigne clairement que Marie a souffert quand elle a donné naissance à Jésus:

Elle devint donc enceinte de l’enfant et se retira avec lui en un lieu éloigné. Puis, saisie par les douleurs de l’accouchement, elle s’adossa au tronc d’un palmier en s’écriant : « Plût à Dieu que je fusse morte et oubliée bien avant cet instant ! » (Coran 19:22-23)


Cependant, l'Évangile de Barnabé enseigne le contraire:

la Vierge est entourée par une lumière éblouissante, et accoucha de son fils sans douleur (chap. 3).


D. Le ciel

Le Coran nous apprend qu'il existe sept cieux:

Les sept Cieux, la Terre et tout ce qu’ils renferment célèbrent le Nom du Seigneur (Coran 17:44).


Mais l'Evangile de Barnabé enseigne qu'il y a neuf cieux:

En vérité, je te dis qu'il y a neuf cieux, parmi lesquels figurent les planètes, qui sont éloignés l'une de l'autre de Cinq cent ans de voyage pour un homme (chap. 178).


Les preuves musulmanes pour l'antiquité de l'Évangile de Barnabé

Il n'existe pas de copies de l'Évangile de Barnabé parmi les manuscrits de la mer Morte. Le contenu des manuscrits de la Mer Morte est de notoriété publique depuis de nombreuses années et vous pouvez apprendre par vous-même quels livres ont été découverts en allant dans toute grande bibliothèque et lire livre sur le sujet. Ce qui est sur est qu'aucune partie de l'Évangile de Barnabé a été trouvée parmi ces rouleaux. C'est un fait important à savoir parce que certains musulmans ont mis des photos des manuscrits de la mer Morte sur la couverture de leurs éditions de l'Évangile de Barnabé. Il s'agit d'une tentative de tromper les gens en leur faisant croire que l'Évangile de Barnabé est un document ancien.

Dans de nombreuses éditions modernes de l'Évangile de Barnabé il y a une introduction ou un appendice intitulé «Comment l'Évangile de Barnabé survécu».10 Ceci est une version abrégée de ce qui a été écrit par Muhammad `Ata ur-Rahim, dans son livre, Jésus un prophète de l'islam.11 En cela, il cherche à démontrer l'ancienneté de l'Évangile de Barnabé. Pour beaucoup de gens ce que Rahim a écrit les a convaincus de l'antiquité de l'Évangile de Barnabé. Pour cette raison, je vais maintenant examiner en détail les preuves qu'il donne.

Rahim écrit:

L'Évangile de Barnabé a été accepté comme un évangile canonique dans les églises d'Alexandrie jusqu'à jusqu'en 325 après J.-C.(Rahim, p.41)


Rahim fait de cette revendication, mais vous remarquerez qu'il ne fournit aucune preuve pour cela. Je ne suis au courant d'aucune preuve, et jusqu'à ce qu'une preuve soit apportée, cette allégation est sans fondement.

Rahim continue:

On sait qu'il (l'Evangile de Barnabé) a été en circulations aux premiers et deuxièmes siècles après la naissance de Jésus grâce aux écrits de Irénée (130-200 après J.-C.), qui a écrit à l'appui de l'unité divine. Il s'est opposé à Paul qui qu'il accuse d'être responsable de l'assimilation de la religion romaine païenne et de la philosophie platonicienne dans l'enseignement originel de Jésus. Il cite abondamment l'Evangile de Barnabé à l'appui de son point de vue. (Rahim, p. 41)


Encore une fois nous voyons Rahim faire une déclaration, mais n'en fourni aucune preuve pour cela. Il prétend que le théologien de l'Eglise primitive, Irénée, a cité l'Evangile de Barnabé, et qu'il s'est opposé à l'Apôtre Paul. Lorsque cette déclaration est une enquêtée, elle se trouve être fausse. Les écrits d'Irénée sont disponibles12 et je les ai examinés, et il ne cite jamais l'Évangile de Barnabé. C'est pourquoi Rahim ne peut pas se référer à l'endroit où dans le travail d'Irénée, il cite l'Evangile de Barnabé. N'est pas non plus opposés Irénée à l'apôtre Paul comme le prétend Rahim. En fait, il a approuvé l'Apôtre Paul et cite les écrits de Paul en tant qu'écriture authentique et faisant autorité. Pensez à ce que Irénée écrit:

(Dieu) a d'abord raconté la formation du monde en ces termes: «Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre" (Genèse 1:1) et toutes les autres choses dà la suite, mais ni les dieux ni [les anges n'ont participé a cette oeuvre].Maintenant, que ce Dieu est le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, l'apôtre Paul l'a également déclaré, [disant] "[Il y a] un seul Dieu et Père de tous, qui est au-dessus de tout, et partout, et en nous tous. » ( Ephèse 4:6). J'ai en effet déjà prouvé qu'il n'y a qu'un seul Dieu, mais je vais encore le prouver par les apôtres eux-mêmes, et des discours du Seigneur (Jésus). (Irénée Contre les hérésies)13


Rahim continue:

En 325 après J.-C., le célèbre Concile de Nicée a eu lieu. La doctrine de la Trinité a été déclarée à la doctrine officielle de l'Eglise Paulinienne, et l'une des conséquences de cette décision a été que sur la centaine d'évangiles existant à l'époque, quatre ont été choisis comme les Évangiles officiels de l'Église. Les évangiles restants, y compris l'Evangile de Barnabé, ont été condamnés à être détruits complètement. Il a également été décidé que tous les évangiles écrits en hébreu devrait être détruit. Un édit a été émis stipulant que toute personne trouvée en possession non autorisée d'un Evangile serait mis à mort. (Rahim, p. 42)


Cette affirmation est absurde. Les édits / canons du Concile de Nicée sont disponibles gratuitement pour lecture et je vous encourage à le faire. Il y a eut vingt édits au concile de Nicée. Aucun d'entre eux ne portait sur la sélection ou le rejet des Evangiles. Il n'existait pas non plus d'édits sur l'exécution d'une personne étant «en possession d'une autorisation Evangile ». le caractère savant de l'étude de Rahim est très pauvre, car il a fabriqué lui même les preuves dont il avait besoin.

Rahim continue:

En fait, on sait que le pape a obtenu une copie de l'Évangile de Barnabé en 383 après JC, et il la conservait dans sa bibliothèque privée. (Rahim, p. 42)


Encore une fois Rahim ne fournit aucune preuve de cette affirmation grave. Il est vraiment navrant d'affirmer de telles choses sans en fournir aucune preuve. Je ne suis au courant d'aucune preuve, et jusqu'à ce que d'autres soient fournies, cette allégation est sans fondement.

Rahim continue:

Dans la quatrième année de règne de l'empereur Zénon en 478 après JC, les restes de Barnabé ont été découverts, et une copie de l'Évangile de Barnabé, écrite de sa propre main, a été retrouvée sur la poitrine. Ceci est enregistré dans les Acta Sanctorum, Boland Junii, Tome II, pages 422-450, publié à Anvers en 1698. (Rahim, p. 43)


Lorsque cette affirmation est investiguée, elle se trouve être fausse. Les Acta Sanctorum (Actes des Saints) est disponible dans les principales bibliothèques et sur Internet.15 J'ai lu les références auxquelles se réfère Rahim et elles ne disent pas ce qu'il prétend . Ce que les Acta Sanctorum disent réellement est:

Les reliques de l'apôtre Barnabé ont été trouvées à Chypre sous un cerisier, ayant sur sa poitrine l'Evangile de saint Matthieu copié par sa propre main » Barnabé. (Acta Sanctorum, Jun II, p. 422.)16


Dans l'œuvre de Rahim qui se trouve dans la section d'introduction de l'Evangile de Barnabé, nous lisons une demande ridicule:

La célèbre Bible Vulgate semble être basée sur cet évangile (de Barnabé). (P. xv)


Cela n'a aucun sens et n'est encore une fois pas prouvé. La Bible Vulgate est une traduction très célèbre de la Bible en latin. Il a été réalisé par Jérôme au 4ème siècle après JC, et a été la norme Biblique utilisée par l'Église catholique romaine. Il ne contient pas l'Évangile de Barnabé et il n'était pas fondée sur l'Evangile de Barnabé. Jérôme a fondé sa traduction dans les livres de l'Ancien et du Nouveau Testament dans leur langue originale.

Ensuite, Rahim considère trois documents de l'Église officielle. Ces documents sont des catalogues définissant quels écritures sont inspirées et lesquelles ne le sont pas. Rahim écrit:

Dans le Glasian (sic) Le décret de 496 AC, le Barnabé Evangelium est inclus dans la liste des livres interdits. ...
Barnabé est également mentionné dans le Stichometry de Nicéphore comme suit:
Série n ° 3, épître de Barnabé ... Lignes 1, 300.

Et de nouveau dans la liste des soixante livres comme suit:
Série n ° 17. Voyages et enseignement des Apôtres.
Série n ° 18.Épître de Barnabé.
Série n ° 24. Évangile selon Barnabé. (Rahim, pp. 42-43)


Dans ce cas, Rahim donne avec précision les sources. Barnabé est mentionné, et il est rapporté qu'il y avait un Evangile et un épître (lettre) de ce nom. Cependant, des preuves sont exigées pour établir que l'Évangile de Barnabé mentionné dans ces documents est le même livre que celui dont les musulmans font la promotion aujourd'hui. Il y a en fait plusieurs raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas supposer qu'ils sont le même livre.

Tout d'abord, comme nous l'avons déjà vu, il y a de bonnes preuves que l 'Évangile de Barnabé moderne a été composé au 14e siècle de notre ère, une date, que même certains érudits musulmans acceptent.

Deuxièmement, il y a la preuve de l'épître de Barnabé. L'épître de Barnabé apparaît dans ces listes avec l'Évangile de Barnabé. Ils sont tous deux attribué à Barnabé, et sont enregistrés dans les mêmes listes en même temps. Pour ces raisons, l'épître de Barnabé nous fournit les meilleures données disponibles quant à la nature de l'Evangile de Barnabé mentionné dans les mêmes listes. En 1859, une copie du 4ème siècle AC de l’épître de Barnabé a été découverte.

Alors qu'est-ce que l'épître de Barnabé nous montre? Si il confirme l'enseignement de l'Évangile de Barnabé dont les musulmans font la promotion, alors ce serait donner de bonnes preuves que ce livre est en effet le même Évangile que mentionné dans ces listes. Mais il ne le confirme pas. L'épître de Barnabé est un document totalement chrétien, mais il ne doit pas être considérée comme inspiré. Il enseigne la mort sacrificielle de Jésus, sa résurrection et sa seigneurie:

Car c'est pour cela que le Seigneur a enduré de livrer sa chair à la corruption, que nous soyons sanctifiés par la rémission des péchés, qui est effectuée par l'aspersion de son Sang. (Épître de Barnabé, ch. 5)


Par conséquent, la preuve relative qu'est l'épître de Barnabé suggère que l'Évangile de Barnabé mentionné dans ces listes est toujours un document chrétien qui a enseigné la mort, la résurrection et la seigneurie de Jésus.

Conclusion. Il n'existe aucune preuve que l'Evangile de Barnabé dont les musulmans font la promotion soit un document ancien. Par conséquent, la date du 14ème siècle pour sa composition reste valable.

au haut

7. Conclusion

L'Evangile de Barnabé n'est pas l'Evangile authentique de Jésus. L'auteur ne comprend ni le langage, ni l'histoire, ni la géographie du 1er siècle après Jésus-Christ, et il n'y a aucune preuve pour l'antiquité du document. Les preuves internes du livre suggèrent qu'il ait été écrit au 14ème siècle, et il y a des savants musulmans qui sont d'accords avec cette datation. Le livre est une réécriture de l'Evangile biblique, certainement par un musulman, qui a voulu faire correspondre le Yeshua Biblique et le Issa musulman, prédisant la venue de Muhammad. En tout cas, c'est déshonorant de la part des missionnaires islamiques et christianophobes de continuer à le publier, en faire la promotion et le distribuer.
_________________
Jean 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:32 am    Sujet du message: Une Bible de 1500 ans confirme que Jésus Christ n’a pas été Crucifié; Le Vatican Tremble

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Christien Biblique Index du Forum -> Doctrines Chrétiennes et sujets sur la Bible -> Questions sur la Bible Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème créé par l'ADMIN. Forum Christien Biblique
2012