Forum Christien Biblique Index du Forum
Forum Christien Biblique Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
Bienvenue Invité sur le Forum Christien Biblique.
EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Christien Biblique Index du Forum -> Religions et Sectes -> Sectes et autres religions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Dim 2 Avr 2017, 07:44 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Eglise du pasteur ou église de Christ?
Ndlr : L’auteur désire garder l’anonymat.
Un pasteur disait souvent: «l’église n’est pas une démocratie…». Il avait raison, mais avait simplement oublié au passage que si l’église n’est pas une démocratie elle n’est pas non plus une dictature. L’église est tout «simplement» la communion fraternelle.
Malheureusement, certains (comme dans la démocratie) sont plus frères que d’autres…)
Les pasteurs ont souvent une charge très lourde. Peut être que s’ils étaient les chefs d’orchestre que Jésus leur a demandé d’être, au lieu d’être l’homme orchestre qu’ils sont devenus, peut être que l’augmentation des «chrétiens sans église locale» cesserait.
Encore faudrait il que ceux qui ont à charge les églises, ne rejettent pas systématiquement les remarques qui leur sont faites, quand ce n’est pas ceux qui les font.
La difficulté quand il y a abus, est de se faire entendre. Quelque soit le domaine: abus sexuels sur les enfants, violences conjugales, violences sur les personnes âgées, racisme, sexisme, on est toujours confronté à la structure qui refuse le scandale, préférant cacher ce qui est gênant. Lorsque l’autorité chargée de réprimer ces abus est l’auteur de ces mêmes abus, le problème devient encore plus difficile.
***********
Dans l’église locale, il y a trop souvent deux catégories de chrétiens. Peut être devrait-on dire les frères et les demi-frères:
1°) : les vrais chrétiens ou les frères.
Le pasteur a besoin de co-équipiers pour asseoir son autorité et faire fonctionner l’église. Ces co-équipiers sont ceux qui ont pris la carte de l’association cultuelle, et donc adhéré aux statuts de cette association humaine, avec versement de 10% des revenus. Le pasteur est reconnu comme celui qui reçoit de Dieu. Le contester c’est contester Dieu.
Ceux là sont reconnus comme chrétiens à 100%. Ils ont de ce fait accès à certaines réunions, colloques et informations qui leurs sont réservés. Ils s’entretiennent entre eux des problèmes de l’église prennent les décisions, surveillent et rendent compte les uns aux autres, tout particulièrement au pasteur qui chapeaute l’association.
Souvent le verset de référence cité est le suivant: Heb.13.17: Obéissez à vos conducteurs et soyez leur soumis. Car ils veillent au bien de vos âmes, dont ils devront rendre compte. Faites en sorte qu’ils puissent le faire avec joie et non en gémissant, ce qui ne serait pas à votre avantage.
A partir de ce verset l’extension suivante en est faite: le pasteur connaît toutes choses, et nous lui devons soumission dans tous les actes de notre vie.
2°) les chrétiens de seconde zone ou demi-frères.
Ce sont ceux qui n’ont pas pris la carte de l’association.
A priori ils sont peu sûrs, quelque soit leur temps d’engagement envers Jésus, 1 an ou 15 ans ne change rien, puisqu’ils n’ont pas la carte, ils ne sont pas vraiment reconnus en tant que chrétien. Ces chrétiens de seconde zone, sont tenus d’assister aux cultes. Manquer un culte est signe de faiblesse dans la foi. Le culte est pour eux le moyen d’apprendre à être chrétien, non pas dans le sens d’évoluer vers une relation personnelle vivante avec Jésus, tournée vers cette question fondamentale: «Seigneur montre moi ce que tu veux que je devienne pour toi et guide moi» mais dans le sens d’entrer dans l’église, et donc d’accepter les règles de son fonctionnement.
On les invite à participer à des réunions où toutes les décisions sont déjà prises, les places distribuées, ils sont là pour écouter et non participer. Ce qui est proposé par un chrétien de seconde zone n’est pas recevable dans l’église, car il est considéré comme trop jeune pour savoir. S’il pose une question remettant en cause une partie des décisions ou demandant des explications, il peut être accusé d’immaturité, de rébellion. Si il persiste dans sa demande, il ne peut s’agir alors que d’orgueil spirituel.
Ce danger est clairement montré lors des cultes, ceux qui disent recevoir de Dieu sont des gens dont il faut se méfier car le pasteur doit aussi avoir reçu. «Celui qui reçoit de passer trois jours dans le désert est un élément subversif» (1) , qu’il faut exclure de l’église s’il persiste, car il est source de division et montre ainsi un caractère rebelle envers le pasteur, sur qui repose l’autorité de Dieu.
L’investissement dans l’église est demandé, mais rarement accepté, le chrétien de seconde zone est trop jeune et pour participer il faut prendre la carte de l’association. Pourtant l’accent est mis en permanence sur l’action, créant ainsi une tension culpabilisante entre «l’obligation sous jacente d’agir» et le refus permanent d’accepter cette action, qui abouti trop souvent à l’allégeance demandée au pasteur. Les exemples concernant ces deux catégories pourraient ainsi être multipliés.
L’église est basée sur les 2 concepts suivants:
– Ceux qui ont pris la carte de l’association cultuelle, et non ceux qui ont choisi Jésus.
– L’engagement en tant que chrétien dans notre vie personnelle ou extérieure, est soumis au pasteur, toute autre direction est subversive, et montre que nous ne sommes pas vraiment chrétiens.
Cette réalité correspond au verset suivant:
Math.23.16 : Malheur à vous conducteurs aveugles! qui dites: si quelqu’un jure par le temple, cela ne compte pas, mais si quelqu’un jure par l’or du temple il est engagé. 17: Insensés et aveugles ! lequel est le plus grand , l’or ou le temple qui sanctifie l’or ?
Aujourd’hui je crois que Jésus dirait:
«Malheur à vous conducteurs aveugles! qui dites: si quelqu’un s’engage envers Jésus cela ne compte pas, mais si quelqu’un s’engage envers l’église de Jésus, il est reconnu comme engagé. Insensés et aveugles! Lequel est le plus grand l’église ou Jésus qui sanctifie l’église?
3°) L’église des hommes a été le lieu de bien des mensonges et manipulations culpabilisantes ou humiliantes.
Aujourd’hui, la dîme et sa place dans la vie du chrétien peuvent être source de culpabilité, voir d’humiliation publique. Entendre un pasteur dire «quand on vient au culte on pense à prendre son chéquier (ou son porte monnaie)…» cela m’a choqué, entendre un chrétien dire: «Je donne la dîme mais je peux te dire que c’est dur !!!» m’a également choqué.
Comme en toute chose, Jésus en payant à la croix pour nous, nous a affranchi. La Loi est placée sous la Grâce . Ce qui était de par la Loi une obligation, chiffrée, comptabilisée et vérifiée, devient par la grâce de Dieu, un don gratuit, secret, un acte d’amour et de joie fait selon ce que l’Esprit met en chacun de nous.
2 Corinthiens 9.7: Que chacun donne comme il l’a résolu, en son cœur, sans tristesse, ni contrainte, car Dieu aime celui qui donne avec joie.
Dieu, une fois de plus, ne regarde pas à la quantité que nous donnons, mais à l’esprit du don. L’Eternel regarde à notre cœur pas à nos actions. En donnant notre cœur à Jésus nous lui donnons aussi nos biens, donc notre argent… Donner devrait être naturel pour un chrétien.
De même que le don est soumis à l’humilité selon Mathieu 6.2 et 3, de même la demande d’offrandes doit être soumise à l’humilité.
C’est aussi un acte de foi et de confiance pour une église que de simplement dire nous avons besoin de tant d’argent pour telle action y compris pour le salaire d’un pasteur. Que chacun donne selon ce qu’il a reçu de donner. Que ces dons soient anonymes, qu’ils se fassent dans le temps que Dieu à prévu pour chacun de nous.
Lorsque nous prions Notre Père et que nous lui disons: «Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien» nous soumettons notre vie matérielle à Dieu et en Luc 12.24 à 31 Jésus nous confirme que notre Père prendra soin de nos besoins matériels. Il ne nous promet pas du caviar, mais nous donnera ce dont nous avons besoin.
C’est aussi un pas de foi que l’église de Christ doit faire.
Certaines églises en s’assurant une dîme prélevée chaque mois sur le compte de leurs membres, se privent, en assurant leurs besoins matériels, des miracles de Dieu dans leurs vies . «Demandez et l’on vous donnera» pour demander, il faut avoir besoin…
Une église qui ne demande pas une offrande avec humilité, ne donne pas avec humilité.
Car l’argent réclamé à grands cris est donné avec démonstration. Devant toute l’assemblée, humiliant ainsi celui qui reçoit, le plaçant devant tous comme un nécessiteux. Nous avons donné devant tout le monde et ils reçoivent devant tout le monde, devenant ainsi redevable à un groupe d’homme. Il est choquant d’entendre dire que le pasteur est passé voir une famille en difficulté, et que posant le chéquier sur la table il leur a demandé crûment «bon, combien voulez-vous ?»
Si nous laissons l’Esprit diriger l’offrande, l’église la recevra non pas comme un dû, mais comme un don de Dieu. Quand cette offrande sera donnée, elle le sera comme un don de Dieu, et non comme une charité humaine. De sorte que celui qui la recevra ne puisse que rendre gloire à Dieu, et non aux hommes qui Le servent. Et tous seront dans la joie, certains pour avoir été un outil entre les mains de l’Eternel, et d’autres parce qu’ils vivent les bénédictions de l’Eternel.
4°) Pasteur ou leader?
Le pasteur porte beaucoup, il est souvent seul face à de grandes responsabilités. Il prend peu à peu l’autorité d’un père sur ses enfants. Plus que tous les autres et à cause de la position d’autorité que les hommes lui reconnaissent, mais qu’il a aussi reçu de Dieu, il doit apprendre à oublier qu’il est pasteur pour ne redevenir, qu’un homme se mettant devant Jésus, afin d’être renouvelé.
Par leurs demandes, leurs attitudes, leurs exigences de présence du pasteur, trop de chrétiens en le surchargeant de responsabilités, l’empêchent de se présenter devant Dieu, comme un simple homme, et d’être ainsi renouvelé. Si les pasteurs font des erreurs, ils y sont aussi poussés par une trop grande exigence des chrétiens de l’église, y compris ceux de seconde zone.
Si ces comportements se produisent dans une église, où le pasteur est déjà par nature, autoritaire et enclin à décider de tout, alors on tombe dans un cercle vicieux. Le pasteur est l’autorité de Dieu sur terre, rien ne se fait sans son accord, chaque membre de l’église se tourne vers lui pour lui demander l’autorisation de faire quelque chose, peu à peu il devient le preneur de décision, qu’humainement il a toujours été, et oubliant ou n’ayant plus le temps de se remettre en tant qu’homme et non en tant que pasteur devant Le Seigneur, il cesse d’être renouvelé : il devient un leader.
L’église se sclérose car tout repose sur un seul homme qui n’est plus travaillé par l’Esprit.
Pour renouveler l’église, c’est le pasteur et les chrétiens qui doivent ensemble et pour le même but être renouvelés. Comme dans un couple à l’arrivée des enfants, une église à l’arrivée de nouveaux chrétiens doit apprendre à grandir et à s’élargir.
Le pasteur, comme le père de famille, doit apprendre à déléguer en toute confiance la totalité d’une responsabilité, cela passe par l’humilité, reconnaître que les autres peuvent assumer sans lui des responsabilités qui autrefois étaient les siennes.
Cela n’enlève rien au partage et à l’information. Le pasteur doit voir les chrétiens grandir vers la maturité, et reconnaitre que ceux qu’ils nourrissaient peuvent à leur tour le nourrir. Passer de relation père/enfant à la relation frère/frère (ou sœur) de même qu’en tant que parent nous passons de la relation adulte-décisionnaire/enfants-soumis à la relation adulte/adulte.
La soumission devient alors réciproque par le respect de la place de chacun et la confiance. Le pasteur délègue, tout en étant informé et participant à la prise de décision, mais ayant confiance en la maturité de son frère, il ne porte plus cette responsabilité.
Il est libéré d’un travail et peu se consacrer à un autre. De même celui qui a reçu cette responsabilité, peut participer à la croissance de l’église qui s’élargit comme une famille, chacun trouvant sa place dans le respect et la confiance de l’autre.
Dans une famille qui ne voit pas grandir ses enfants, qui ne leur fait pas de place en tant qu’adultes, les enfants partent quand ils sont devenus suffisamment grands. Dans une église ou le pasteur n’accepte pas la maturité des chrétiens ceux ci s’en vont.
Ils ne peuvent se faire une place en tant que frère, mais seulement en tant que chrétien immature, ce qu’ils ne sont plus.
5°) L’église ne grandit pas elle reste une crèche pour chrétien.
«Le pasteur travaille sans le savoir et souvent sans le vouloir contre ce qu’il prétendait bâtir» (1), une église capable d’accueillir et mener à Christ les laissés pour compte, une église renouvelée par l’Esprit agissant où Il veut comme Il veut. L’église doit apprendre à arrondir ses angles, et le pasteur, montre le chemin dans cette voie.
Il est dur humainement pour celui qui construit ou dirige une église d’accepter un changement qui peu à peu lui donne le sentiment d’être dépossédé de ce qui lui appartient.
Beaucoup de conducteurs pris dans les œuvres de Dieu, oublient, et cela est humain, que nous vivons pour Dieu et non pour ses œuvres. En nous éloignant parfois de Dieu, nous prenons possession de ses œuvres, nous ne vivons plus pour servir Dieu, nous vivons comme les propriétaires de la vigne.
Oui il faut planter, veiller, soigner, élaguer et protéger les jeunes pousses, mais il ne faut pas en faire des bonsaïs. Il faut apprendre à voir celui qui était immature devenir mûr, il faut lui faire une place qui grandit en même temps que lui. Et le temps venu il faut regarder, avec dans le cœur des chants de louanges pour l’Eternel, cet arbre donner ses premiers fruits.
Il faut vivre ce moment dans la joie de voir le Royaume se construire et non dans la tristesse de voir notre place diminuée. Ce n’est qu’au pied de l’autel que nous pouvons trouver ce renouvèlement de la nature de Christ serviteur de la Volonté du Père.
L’humilité est le cœur du changement.
L’humilité pour un pasteur sur qui tout repose est aussi difficile à acquérir que pour un chrétien qui dépend pour tout de son pasteur. Dans les deux cas ils doivent marcher main dans la main. Le pasteur devant apprendre à écouter en l’autre ce que Dieu y a mis, l’acceptant comme venant de Dieu, et non comme une contestation humaine à son autorité. Le chrétien de même doit accepter ce que Dieu met en lui et accepter de partager avec le pasteur, sans orgueil ni peur. Tous deux doivent se voir comme des frères de même valeur ayant le même père, et guidé par le même Esprit.
La prière résout les problèmes, car si elle est faite d’un cœur sincère et tournée vers la réalisation des desseins de Dieu, la réponse vient.
Tout différend devrait se résoudre dans la prière personnelle et de groupe, et non au niveau des paroles d’hommes.
Le temps est celui de Dieu, et tant que le différend n’est pas résolu par la prière, il faut éviter de s’engager dans une voie qui n’est peut être pas celle voulue par Dieu. Cela change bien sur les rapports humains dans l’église, la hiérarchie n’est plus la même, elle peut être matérielle, mais sur le plan spirituel, elle s’estompe, laissant de plus en plus de place à celui qui est le seul maitre de l’église, Jésus, et à son action au milieu de nous par l’Esprit.
Notre première place de chrétiens est dans l’adoration, les yeux et le cœur fixés sur Jésus, et dès que les œuvres humaines, même voulues par Dieu, prennent trop de place dans notre vie, la paix, l’amour et les bénédictions s’éloignent.
La prière est la plus puissante des actions d’un chrétien, en ne nous battant pas sur le terrain des hommes, tout en restant fidèles à ce que nous avons reçu, et en entrant dans la prière pour l’action de l’Esprit au milieu des enfants de Christ, nous sommes dans la voie de Jésus. Car l’amour de Jésus en nous, bannit toute condamnation. Nous restons de simples pêcheurs priant pour d’autres pêcheurs, mais sachant que Jésus à payer le prix pour TOUS les pêcheurs.
Peu à peu on peut ainsi se rapprocher de la communion fraternelle selon Ephésien 4.
Nous ne devons jamais nous éloigner de l’autel, car c’est la source qui nous remplie pour nous et pour les autres.
6°) L’église peut se vider des chrétiens devenus adultes, mais qui n’ont pas été reconnus comme frères, parce qu’ils n’ont pu entrer dans « le moule. »
Ces chrétiens n’ont pu vivre dans l’église la place que Dieu leur donnait, car la nature humaine refusait le changement que cela entrainait sur le plan de l’humilité.
Ceux qui apportent le changement des habitudes sont trop souvent perçus comme des fauteurs de troubles, des aigris, des orgueilleux. Ceux qui mettent le doigt sur un problème, deviennent trop souvent le problème. La seule solution est alors d’exclure celui qui pose problème pour résoudre la situation.
Ces chrétiens partent avec ce que Dieu à mis en eux pour participer à la construction de l’église, et l’église ne se construit pas selon le plan de Dieu, mais celui des hommes. Ceux qui avaient une place à prendre n’ont pu la trouver, car le travail de renouvellement de ceux qui détenaient l’autorité n’a pu se faire, mais aussi parce que le courage a manqué à ceux qui auraient du parler pour éviter cette forme de sclérose de l’église.
Les pasteurs ne doivent pas devenir les boucs émissaires de nos propres faiblesses.
Plus que tous, parce qu’ils ont aux yeux des hommes une position d’autorité et de pouvoir, nous devons les soutenir et les garder des faux pas. Cela nous demande du courage et de l’humilité, cela nous demande de garder nos langues.
Mais si Hébreux 13.17 doit rester un pilier de l’église, il faut l’associer à Actes 5.29.
Dans ce verset, Pierre qui n’est pas reconnu comme un érudit, s’oppose au Sanhédrin, ceux qui représentent le pouvoir de Dieu. Et cet homme de rien, face aux autorités spirituelles de son temps leur dit: Il est bon d’obéir à Dieu avant d’obéir aux hommes ».
Contre l’ordre établit, il élève la souveraineté de Jésus et Sa vérité, contestant ainsi les valeurs humaines qui peu à peu ont dominé le Sanhédrin dans certains domaines.
Il faut impérativement rester ouvert aux changements voulus par Dieu pour son église.
Quand Jésus est venu sur terre, les autorités religieuses s’étaient tellement attachées au ritualisme, vivaient tellement la Loi à la virgule, qu’elles en avaient oublié les commandements d’amour qui ouvrent toutes les portes. Et le premier de ces commandements d’amour est : Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force. Parce qu’ils avaient oublié cet amour et qu’ils s’étaient attachés à la forme, ils n’ont pas vu l’Amour de Dieu en Jésus, ils ont simplement vu un homme qui à force d’interpréter la Loi au travers de l’amour, est devenu le problème à évacuer.
Il en va de même dans l’église d’aujourd’hui. Et celui qui comme Pierre se lève pose un problème……Il est invariablement accusé d’être l’ivraie au milieu du bon grain, le loup dans la bergerie.
Notre humanité est notre principale cause de chute. Il faut abandonner nos sentiments humains pour être rempli de la nature de Christ. Au travers de cet Amour, tout est si différent que les valeurs humaines de bien et de mal, de jugements et de condamnations sont disqualifiées. Nous reconnaissons et vivons naturellement notre incapacité à savoir, et faisons confiance à celui à qui cela appartient : l’Eternel. Alors nous nous tournons vers Lui!
Rappelez-vous Abraham quand il intercédait pour Sodome, et Moïse quand il intercédait pour le peuple d’Israël, Dieu les a écoutés. Croyez vous que Dieu nous soit moins accessible aujourd’hui ?
Y aurait-il entre nous et notre Dieu un obstacle, un obstacle entre notre Dieu et son église ? Les Ecritures nous mettent en garde, les loups sont déguisés en brebis, ils sont dans la bergerie.
Je ne crois pas que l’ivraie soit ceux qui se lèvent, pour avertir. Les loups sont déguisés et bien présents dans la bergerie, ils occupent des fonctions reconnues qui leur assurent la respectabilité et l’autorité nécessaire pour agir sans être inquiétés, mais ils sont aussi soutenus par des chrétiens préférant une petite place d’honneur aux cotés du loup, plutôt que la Vérité de Christ.
Alors sans faire de chasse aux sorcières une fois encore pratiquons simplement ce que nous disent les Ecritures :
«Soyez simples comme des colombes et vigilants comme des serpents».
Prions pour que les dirigeants soient ceux qui servent Notre Seigneur, et uniquement Lui. Préparons l’Eglise.
Une église de Vérité, où le renouvellement des hommes par Jésus en fait une église d’amour. Une église où Jésus règne par son Amour en chacun de nous débordant comme une source d’eau vive. Une église où l’Esprit de Dieu dirige toutes choses. Où nous ne vivons plus pour nous en tant qu’hommes, mais en tant que serviteurs des desseins de Dieu pour l’Eglise de Christ, celle de Son retour. Comme Jésus est venu sur terre pour accomplir la volonté du Père, l’église est là pour accomplir Sa Volonté, et non la notre.
Et lorsque des chrétiens se trompent, ne les condamnez pas trop vite, n’oubliez pas que pour qu’il y ait eu le fils prodigue, il a d’abord fallu un père qui lui reconnaisse sa liberté lui donne son pardon et lui garde intact son amour pour le jour de son retour.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Dim 2 Avr 2017, 07:54 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Cette étude que j'a i trouvé chez madame astier,et très interessente et me pousse à me poser certaines questions ...car je l' ai vécu et ,encore ce fait de nos jours actuellement ....
attention ,je n' ai rien contre mes frères en christ ,seulement le disfonctionnement et le système pastoral ,éclesiologique.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Dim 2 Avr 2017, 07:55 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

il y a un livre de franck viola le christianisme paganisé .. a lire absolument ..
Revenir en haut
Admin
.
.

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 9 359
Localisation: Saguenay,Québec,Canada
Masculin
Mon pays: Canada
Croyance: Christien Biblique. Seulement pour ceux pour qui la Parole de Dieu à priorité sur les doctrines et les religions.
Mon site préféré: URL
Ce que j'aime faire.: J'aime méditer la Parole de Dieu et faire des recherches sur internet.

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 03:53 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Voici ce livre cliquer sur l'image.





Ou cliquer sur ce lien. http://jesuschrist1.tv/le-christianisme-paganise/
_________________
Jean 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 08:21 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Constantin, le père du bâtiment d'église.


Après sa conversion au christianisme, Constantin n'a jamais abandonné le culte du soleil. Il a gardé le soleil sur ses pièces de monnaie, (69) et a érigé une statue du dieu-soleil figurant sa propre image dans le forum de Constantinople (sa nouvelle capitale). (70) Constantin a également construit une statue de la déesse mère Cybèle. (Bien qu'il la présenta dans une position de prière chrétienne.






En A.D. 321, Constantin a décrété que le dimanche serait un jour d'exception, un congé férié. (73) Il s'avère que l'intention de Constantin derrière ce décret était d'honorer le dieu Mithra, le Soleil Invincible. (74) (Il a décrit le dimanche comme « jour du soleil ». (75)) Pour démontrer davantage son affinité avec le culte du soleil, des excavations de la rue Peter à Rome ont mis à jour une mosaïque du Christ comme soleil Invincible. (
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 08:50 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

 Nous observons le dimanche au lieu du samedi parce que l’Église catholique, lors du Concile de Laodicée (363 ap. J.-C.), transféra cette solennité du samedi au dimanche ». Peter Gerermann, “The Convert’s Catechism of Catholic Doctrine,” 2e éd., p. 50, 1910.


 Nous avons effectué le changement du septième au premier jour, du Sabbat au dimanche, sur la seule autorité de l’Église catholique ». Évêque Seymour, Why We Keep Sunday.


qui a change cette loi,selon daniel ?Rome, qui est "le quatrième empire sur la terre" (verset 23), sortirait une "petite corne" (verset 8) qui "prononcera des paroles contre le Très-Haut, opprimera les saints du Très-Haut et espérera changer les temps et la loi, et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps" (verset 25).


Maintenant comment le pouvoir papal pense-t-il changer les temps et la loi?"la loi de Dieu - les Dix Commandements




comment l'Eglise Catholique Romaine s'est pris pour en arriver là. Le pape n'a pas seulement "pensé" à changer le second commandement," continua-t-il, "mais il a déplacé les neuf autres commandements de bas en haut [le numéro [b]trois est devenu numéro deu[/b]x, et le numéro quatre, numéro trois et ainsi de suite


et puis il a divisé le numéro dix en deux, faisant deux commandements d'un seul pour arriver au nombre dix!" 


Le deuxième commandement n'y était plus, et le quatrième qui se lit ainsi: "Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l'Etemel, ton Dieu" était maintenant le troisième et se lisait tout simplement: "Souviens-toi du jour du repos pour le sanctifier." Le numéro neuf dit: "Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain", et le numéro dix "Tu ne convoiteras point ies biens de ton prochain


'il n'y a aucun verset dans la bible où il est dit que dimanche est un "saint jour." 
l'église [catholique romaine] a le pouvoir d'instituer des fêtes en commandements religieux?"


Si elle n'avait pas un tel pouvoir, elle n'aurait pas fait ce que toutes les religions ont accepté de bon cœur - elle n'aurait pas substitué l'observation du dimanche, le premier jour de ía semaine, à l'observation du samedi, le septième, jour, un changement qui n'a aucune autorité scripturaire."







Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 08:54 am    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

 Quel jour est le jour du sabbat?Samedi est le jour du sabbat.


Pourquoi observons-nous le dimanche au lieu du samedi?


Nous observons le dimanche au lieu du samedi parce que l'Eglise Catholique, dans le concile de Laodicée, (336 A.C) a transferré Ia solennité du samedi au dimanche.


"le pape a change le jour! l'église catholique a tué des millions de chrétiens pendant le Moyen-Age



Revenir en haut
Admin
.
.

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 9 359
Localisation: Saguenay,Québec,Canada
Masculin
Mon pays: Canada
Croyance: Christien Biblique. Seulement pour ceux pour qui la Parole de Dieu à priorité sur les doctrines et les religions.
Mon site préféré: URL
Ce que j'aime faire.: J'aime méditer la Parole de Dieu et faire des recherches sur internet.

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 01:23 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Citation:
Nous observons le dimanche au lieu du samedi parce que l’Église catholique, lors du Concile de Laodicée (363 ap. J.-C.), transféra cette solennité du samedi au dimanche ». Peter Gerermann, “The Convert’s Catechism of Catholic Doctrine,” 2e éd., p. 50, 1910.



Un instant j'ai déjà parlé de ces choses sur ce forum il n'y a pas si longtemps n'exagère pas zerguine.


Déjà dans l'église primitive que les chrétiens ont commencé à se rassembler "le premier jour de la semaine", jour où Jésus est ressuscité bien avant le catholicisme.

Actes 20:7 Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit.

1 Corinthiens 16:2 Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.

Il donc logique, mais non obligatoire de faire du dimanche un jour spécial.

Le salut ne dépend pas de l'observation d'une règle, mais seulement de la foi dans le salut gratuit offert en Jésus-Christ.
Jean 14:1 Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.

Il y a aussi des documents qui établissent que dès le IIe siècle, les chrétiens n'observaient plus le 7° jour Ignace, Épître aux Magnésiens. Justin Martyr, Dialogue avec Tryphon, et que dès les temps apostoliques, ils célébraient entre eux leur culte le premier jour de la semaine, en souvenir de la résurrection de Jésus sans pour autant en faire un sabbat.

Quoi qu'en pensent d'autres exégètes, le «jour du Seigneur», litt. jour dominical, désigne aussi le dimanche (Apo. 1:10). Ce nom n'est jamais donné au sabbat juif. Pour désigner l'avènement de Jésus, ce n'est jamais non plus l'adjectif dominical qui est employé. A peine vingt ans après la rédaction de l'Apocalypse, Ignace employait le même adjectif lorsqu'il écrivait : « ne sabattisant plus, mais vivant selon le "jour" dominical, dans lequel aussi notre vie s'est relevée.» (Ep. aux Magnésiens 9. 1). Voir aussi 1 Cor. 16. 1-2 ci-haut

Certes, le chômage du dimanche est une chose excellente pour participer au culte dominical, il est bon que les chrétiens aient le loisir requis. Mais cela se situe sur un tout autre plan que la pratique du quatrième commandement.

Le véritable sabbat chrétien, celui dont le chômage du 7e jour était l'ombre, c'est le repos de la foi dans lequel nous entrons en Christ Hébreux 4. 3, 9-11. Le présent «nous entrons dans le repos» et le, passé (d'après l'original) " a trouvé le repos de ses œuvres " indiquent bien que nous avons affaire à une réalité présente, et non au repos de l'au-delà .

L'Israélite avait six jours pour faire son ouvrage et devait se reposer le septième. Quand ce n'est plus moi qui vis, mais Christ qui vit en moi, quoi que je fasse, ce n'est plus moi qui le fais, c'est lui qui le fait en moi. Et moi, je me repose, aussi bien le samedi, le dimanche que tout le reste de la semaine.

Dans ces conditions, il n'est plus question de distinguer certains jours, mais il est normal de les distinguer tous (Romains 14. 5). C'est retour aux rudiments « du monde d'observer les jours (sabbat), les mois (nouvelles lunes), les temps (fêtes annuelles) et les années (années sabbatiques et jubilés) (Galates 4. 9, 10). Nul ne doit nous juger « pour une question de fête (annuelle), de nouvelle lune (mensuelle) ou de sabbat (hebdomadaire) »; car ces solennités sont « l'ombre des biens à venir »; la réalité, « le corps est en Christ » (Colossiens 2;16-17) Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.
_________________
Jean 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 01:49 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Actes 20:7 Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit.

1 Corinthiens 16:2 Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.



le premier verset est faussé et le deuxième ne justifie en rien le dimanche.


J'instituai le jour du sabbat pour manifester la relation qui les unit à moi et leur rappeler que moi, le Seigneur, je les consacre à mon service. » (Ézéchiel 20 : 12, 20). 

 une assemblée nocturne qui se prolonge jusqu'au matin. 


Que chez les juifs on comptait les jours d'un coucher du soleil à l'autre (Lévitique 23 : 32 ; Marc 1 : 32), et qu'il est question ici de la nuit du samedi au dimanche, c'est-à-dire de l'intervalle qui va du soir succédant au sabbat au lendemain matin, et Paul, « qui devait partir le lendemain «, se remet effectivement en voyage au lever du jour, le dimanche.


 le premier jour de la semaine commença le soir, et c'est dans la nuit après le samedi, pendant la nuit et le matin du dimanche, qu'eut lieu l'événement qu'il raconte.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 01:58 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Actes 20 :7 Le samedi soir, nous étions réunis pour prendre le repas de la communion et Paul parlait à l’assemblée. Comme il devait partir le lendemain, il prolongea son discours jusqu’à minuit. 


En Actes 20 :7, il est écrit que les disciples étaient réunis le 1er jour de la semaine. Pourquoi ? 
En fait, il n’est pas écrit premier jour de la semaine dans le texte grec, mais « en mia sabbaton », littéralement « pendant un des shabbat ». 
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 02:05 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Pourtant l’apôtre Paul ne parle pas d’une assemblée: il conseille de mettre à part les dons, chacun chez soi, en vue d’une collecte future.






1 Corinthiens 16:2 Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu'il pourra, selon sa prospérité, afin qu'on n'attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.


mettre a part chez lui et non a l "eglise ....
Revenir en haut
Admin
.
.

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 9 359
Localisation: Saguenay,Québec,Canada
Masculin
Mon pays: Canada
Croyance: Christien Biblique. Seulement pour ceux pour qui la Parole de Dieu à priorité sur les doctrines et les religions.
Mon site préféré: URL
Ce que j'aime faire.: J'aime méditer la Parole de Dieu et faire des recherches sur internet.

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 06:48 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Citation:
le premier verset est faussé et le deuxième ne justifie en rien le dimanche.


Colossiens 2:16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats:
 
sabbats. Célébrations hebdomadaires du septième jour, qui évoquaient le repos de Dieu après son œuvre de création. Le N.T. enseigne explicitement que les chrétiens n’ont aucune obligation de l’observer.
Voir ces versets
a) Actes 20:7 ;     b)  Romains 14:5-6
 
 Actes 20 :7 Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’à minuit.
Le premier jour de la semaine. Le dimanche, le jour où l’Église se réunissait pour célébrer le culte, en mémoire de la résurrection de Christ.
 Matthieu 28:1  1   Après le sabbat, à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre.
 Marc 16:2  2  Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever.
 Marc 16:9   9 Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d’abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons.
 Luc 24:1  1   Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu’elles avaient préparés.
 Jean 20:1  1   Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.
 Jean 20:19  19   Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !
 
Les écrits des Pères de l’Église confirment que l’Église continua de se réunir le dimanche après la fin de la période néotestamentaire. L’Écriture n’exige pas que les chrétiens observent le sabbat:
 
1 Corinthiens 16:2.    Que chacun de vous, le premier jour de la semaine, mette à part chez lui ce qu’il pourra, selon sa prospérité, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour recueillir les dons.
_________________
Jean 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous.
Revenir en haut
Admin
.
.

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mai 2008
Messages: 9 359
Localisation: Saguenay,Québec,Canada
Masculin
Mon pays: Canada
Croyance: Christien Biblique. Seulement pour ceux pour qui la Parole de Dieu à priorité sur les doctrines et les religions.
Mon site préféré: URL
Ce que j'aime faire.: J'aime méditer la Parole de Dieu et faire des recherches sur internet.

MessagePosté le: Lun 3 Avr 2017, 06:50 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Il n’existe aucun commandement du N.T. concernant le respect du sabbat

Le commandement du sabbat n’avait été donné qu’au temps de Moïse

Exode 20:8   Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
 
Le concile de Jérusalem ne donna aux non-Juifs aucune injonction de respecter ce jour
ch. #Actes 15 1 Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.
2  Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion ; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.
3  Après avoir été accompagnés par l’Église, ils poursuivirent leur route à travers la Phénicie et la Samarie, racontant la conversion des païens, et ils causèrent une grande joie à tous les frères.
4  Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l’Église, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.
5  Alors quelques-uns du parti des pharisiens, qui avaient cru, se levèrent, en disant qu’il fallait circoncire les païens et exiger l’observation de la loi de Moïse.
6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.
7  Une grande discussion s’étant engagée, Pierre se leva, et leur dit : Hommes frères, vous savez que dès longtemps Dieu a fait un choix parmi vous, afin que, par ma bouche, les païens entendissent la parole de l’Évangile et qu’ils crussent.
8  Et Dieu, qui connaît les cœurs, leur a rendu témoignage, en leur donnant le Saint-Esprit comme à nous ;
9  il n’a fait aucune différence entre nous et eux, ayant purifié leurs cœurs par la foi.
10  Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter ?
11  Mais c’est par la grâce du Seigneur Jésus que nous croyons être sauvés, de la même manière qu’eux.
12  Toute l’assemblée garda le silence, et l’on écouta Barnabas et Paul, qui racontèrent tous les miracles et les prodiges que Dieu avait faits par eux au milieu des païens.
13  Lorsqu’ils eurent cessé de parler, Jacques prit la parole, et dit : Hommes frères, écoutez-moi !
14  Simon a raconté comment Dieu a d’abord jeté les regards sur les nations pour choisir du milieu d’elles un peuple qui portât son nom.
15  Et avec cela s’accordent les paroles des prophètes, selon qu’il est écrit:
16  Après cela, je reviendrai, et je relèverai de sa chute la tente de David, J’en réparerai les ruines, et je la redresserai,
17  Afin que le reste des hommes cherchent le Seigneur, Ainsi que toutes les nations sur lesquelles mon nom est invoqué, Dit le Seigneur, qui fait ces choses,
18  Et à qui elles sont connues de toute éternité.
19  C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Dieu,
20  mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang.
21  Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de sabbat dans les synagogues.
22   Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l’Église, de choisir parmi eux et d’envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères.
23  Ils les chargèrent d’une lettre ainsi conçue : Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d’entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut !
24  Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n’avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes,
25  nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul,
26  ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ.
27  Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses.
28  Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire,
29  savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.
30  Eux donc, ayant pris congé de l’Église, allèrent à Antioche, où ils remirent la lettre à la multitude assemblée.
31  Après l’avoir lue, les frères furent réjouis de l’encouragement qu’elle leur apportait.
32  Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes, les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours.
33  Au bout de quelque temps, les frères les laissèrent en paix retourner vers ceux qui les avaient envoyés.
34  Toutefois Silas trouva bon de rester.
35  Paul et Barnabas demeurèrent à Antioche, enseignant et annonçant, avec plusieurs autres, la bonne nouvelle de la parole du Seigneur.
36   Quelques jours s’écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas : Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont.
37  Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc ;
38  mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre.
39  Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu’ils se séparèrent l’un de l’autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s’embarqua pour l’île de Chypre.
40  Paul fit choix de Silas, et partit, recommandé par les frères à la grâce du Seigneur.
41  Il parcourut la Syrie et la Cilicie, fortifiant les Églises.
 
Paul ne mit jamais les chrétiens en garde contre la violation du sabbat;
Le N.T. enseigne explicitement que le respect du sabbat n’est pas une obligation
Romains 14:5   Tel fait une distinction entre les jours ; tel autre les estime tous égaux. Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.
Galates  4:10-11 10  Vous observez les jours, les mois, les temps et les années !
11Je crains d’avoir inutilement travaillé pour vous.
Col 2:16-17 16 ¶  Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats:
17  c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.
_________________
Jean 1:14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017, 01:43 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Les écrits des Pères de l’Église confirment que l’Église continua de se réunir le dimanche après la fin de la période néotestamentaire. L’Écriture n’exige pas que les chrétiens observent le sabbat:


Colossiens 2:16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: 


 Paul exhorte ici les colossiens à ne pas se laisser juger par les païens au sujet de leur nouvelle pratique.


Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats : c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. ».


 Colossiens 2.16 ne dis pas : « n’observez pas le Shabbat. » Il dit : « Ne nous jugez pas les uns les autres sur comment vous observez le Shabbat. ». Ce verset interdit une observance pharisienne du Shabbat. Il rend au Shabbat l’intention originelle de Dieu : être reçu comme un don gracieux de Dieu.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017, 01:45 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Alors que personne ne vous juge sur le manger et le boire ou sur le partage des fêtes ou des nouvelles lunes ou du Shabbat, C'EST l'ombre des choses à venir, le Corps de Machia'h (Messie).


Colossiens 2:16-17

Μὴ οὖν τις ὑμᾶς κρινέτω ἐν βρώσει καὶ ἐν πόσει ἢ ἐν μέρει ἑορτῆς ἢ νεομηνίας ἢ σαββάτων,ἅ ἐστιν σκιὰ τῶν μελλόντων, τὸ δὲ σῶμα τοῦ Χριστοῦ.



Μὴ οὖν τις ὑμᾶς κρινέτω = alors que personne ne vous juge

ἐν βρώσει = sur le manger

καὶ ἐν πόσει = et le boire

ἢ = ou

ἐν μέρει = sur le partage

ἑορτῆς = des fêtes

ἢ νεομηνίας = ou des nouvelles lunes

ἢ σαββάτων = ou du Shabbat

ἅ ἐστιν = ce sont ou c'est

σκιὰ = l'ombre

τῶν μελλόντων = des choses à venir

τὸ δὲ = de

σῶμα = corps

τοῦ = Le

Χριστοῦ = Machia'h (Messie)


Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017, 01:46 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Etrangement ceux qui accusent les observateurs de La Torah en leur citant ce verset, ne savent pas en réalité qu'ils le lisent à l'envers. C'est à dire que Paul en parlant des personnes qui jugent ne parlent pas de ceux qui observent La Torah mais de ceux qui ne l'observent pas.

ci-dessus l'Apôtre Paul enseigne justement de garder la loi alimentaire, les Shabbat, les fêtes et les nouvelles lunes. 
Paul appelle justement les païens qui ne suivent pas Dieu à ne pas juger ceux qui suivent La Torah donc qui suivent La Loi alimentaire, les fêtes les nouvelles lunes ou les Shabbats. Donc il dit aux Saints : que personne ne vous juge sur votre Sainteté. Car toutes ces choses sont importantes car Elles Sont L'Ombre des choses à venir, elles sont Le Corps du Machia'h (Messie).
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017, 01:54 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Le Shabbat est un commandement de Dieu (exode 20 :8-11) et le dimanche est la tradition des hommes


Paul obéit à Jésus-Christ plutôt qu’aux hommes. A vous de décider à votre tour d’obéir à Dieu où à la tradition des hommes.


Actes des Apôtres 17.2 Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d'après les Écritures,


Actes des Apôtres 13.14-15 De Perge ils (Paul et Barnabas) poursuivirent leur route, et arrivèrent à Antioche de Pisidie. Étant entrés dans la synagogue le jour du sabbat, ils s'assirent. Après la lecture des la loi et des prophètes, les chefs de la synagogue leur envoyèrent dire : hommes frères, si vous avez quelques exhortations à adresser au peuple, parlez.


Actes des Apôtres 13.42 Lorsqu'ils (Paul et Barnabas) sortirent, on les pria de parler le sabbat suivant sur les mêmes choses;


Actes des Apôtres 13.44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu. Les Juifs voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient à ce que disait Paul, en le contredisant et en l’injuriant.
Actes des Apôtres 16.13 Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous (Paul et Barnabas) nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies.

Actes des Apôtres 18.4 Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.


Actes des Apôtres 13.44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu. Les Juifs voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient à ce que disait Paul, en le contredisant et en l’injuriant.
Actes des Apôtres 16.13 Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous (Paul et Barnabas) nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies.

Actes des Apôtres 18.4 Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.


Actes des Apôtres 13.44 Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu. Les Juifs voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient à ce que disait Paul, en le contredisant et en l’injuriant.
Actes des Apôtres 16.13 Le jour du sabbat, nous nous rendîmes, hors de la porte, vers une rivière, où nous pensions que se trouvait un lieu de prière. Nous (Paul et Barnabas) nous assîmes, et nous parlâmes aux femmes qui étaient réunies.

Actes des Apôtres 18.4 Paul discourait dans la synagogue chaque sabbat, et il persuadait des Juifs et des Grecs.
Revenir en haut
zerguine
Groupe Christien
Groupe Christien

Hors ligne

Inscrit le: 06 Sep 2008
Messages: 315

MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017, 02:07 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST Répondre en citant

Colossiens 2.16-17 « Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d'une fête, d'une nouvelle lune, ou des sabbats : c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. »

C’est ici le verset phare pour manger du n’importe quoi ; pour boire du n’importe quoi ; pour remplacer les fêtes de l’Eternel par des fêtes païennes ; pour transgresser le Shabbat de l’Eternel et fouler aux pieds la fête de nouvelle lune (Esaie 66 :22-23).


Le manger et le boire ici se réfère à la coutume juive sur les Jeûnes.


shabbats » !... mais au pluriel !


 En effet, Paul met en opposition « que personne donc ne vous juge » avec « mais le Corps du Mashiah (Christ) ». 


Ces personnes, qu’il ne faut pas laisser nous juger, sont des païens idolâtres 


Ne laissez pas ces païens idolâtres vous juger au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête de l’Éternel, d’une nouvelle lune, ou des Shabbats: car ces commandements sont importants, ils sont l’image du Royaume messianique futur, mais que seule l’assemblée (Qéhila) des disciples puisse vous juger sur ces choses. »
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:05 pm    Sujet du message: EGLISE du PASTEUR ou de CHRIST

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Christien Biblique Index du Forum -> Religions et Sectes -> Sectes et autres religions Toutes les heures sont au format GMT - 4 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Thème créé par l'ADMIN. Forum Christien Biblique
2012